AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire d'Ememnoth // Le reveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ememnoth

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 17/05/2013

MessageSujet: L'histoire d'Ememnoth // Le reveil   20/5/2013, 13:08

Dans la cabine de mon vaisseau fraichement crashé, le chaos devenu maître, je me demandais dans quelle putain de sens je m'étais retrouvé...
"ça m'apprendra à voler des épaves moi", je me disait bien que le plateau n'était pas stable...
M'enfin, quoi de plus, je suis vivant, réjouissons nous !
Vivant, mais ou ?
Et surtout, quelle saloperie est entrée dans mon vaisseau.

Les alarmes de quarantaine retentirent, cette séquence de bip, c'est celle que je connaissait et redoutais le plus.
Pourquoi ? Parce qu’elle n'ont jamais sonnée, autant vous dire que c'est flippant...
Ce rythme précis... C'est dingue ce que des sortes de "bip" à la con peuvent vous faire flipper...
En gros ça veut dire "merdier vivant inconnu à bord, vous êtes potentiellement dans la merde"

Rassurant le bousin.
Il se trouve que j'avais la tête en bas.
Il faisait noir, un noir inquiétant, seules quelques lumières clignotaient encore sur le panneau de commande.
Vert – rouge – violet - vert – rouge – violet.
Le temps que je me détache de la place conducteur, le harnais de sécurité coincé... et hop, sur le sol.
Sol, un peu, voire vachement incliné. J'ai roulé sur le parterre métallique du cockpit sur, disons 1 mètre ou deux.

Un cliquetis se fit entendre.
Là bas, vers l'entrée principale, une tripoté de grosses chaines pendaient, elles servent à soulever des chargements lourds, avec un système de poulies automatisées, rustre mais efficace.
Et ce cliquetis venait précisément de ces chaine, qui ne sont plus sensées bouger depuis un moment...

Chiotte.
Mon équipement est dans l'entrée, mon flingue, sans doute le dernier de la galaxie, mais qu'est-ce qu'il est beau. Enfin bref, il se trouve avec la supposée bestiole qui va peut-être pas tarder à me sauter à la gueule.
Un autre cliquetis, maintenant doublé d'un râle inquiétant, sorte de murmure gras qui ne semble en aucun cas vouloir dire "bonjour, je suis gentil"
Re-chiotte.
Une autre alarme vient de se déclencher.
"réserve d'oxygène seuil critique, fuite dans la jupe latérale droite de l'appareil"
Bon, voilà, merci bien, je vais crever dans le scénario le plus représentatif de ce qu'on a fait de pire dans l'histoire du mauvais SF au cinéma..."

J'ai même pas envie de voir si je me suis pisser dessus.
"L’incontinence vous savez, c'est plus courant qu'on ne le pense, tenez, moi par exemple..."
******* de toubib.
Bon la j'ai plus flippé qu'autre chose hein.

Tiens, la bestiole, voila qu'elle se déplace.
Je sais pas si vous voyez bien la scène, je ne vois l'endroit ou est supposé être la bestiole qu'au bon vouloir des trois pauvres loupiotes : vert – rouge – violet... y'a bien une seconde entre chaque...
Il se trouve que quand c'est le tour du violet ben on y voit que dalle, ça éclaire pas assez loin...
La fumée nauséabonde du réservoir d'urgence percé du réacteur auxiliaire viens envahir la petite cabine...
Je vous ai dit qu'il est ridiculement petit ce vaisseau ?
Enfin, juste ce qu'il faut pour faire pyjama party avec un alien...
Re-re-chiotte
Là je crois bien m'être pisser dessus pour le coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephthys
Tyran pailleté
Tyran pailleté
avatar

Messages : 8823
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Prénom et Nom: Eleana Celebrindal
Race: Elfe
Vie:
70/70  (70/70)

MessageSujet: Re: L'histoire d'Ememnoth // Le reveil   20/5/2013, 14:41

aah non pas des aliens je vais avoir peur moi "^^ mais bon par écrit ça devrait aller, y'a une suite je suppose ?




"Les L.Noire sont les maitres de l'univers... maintenant faut juste prévenir l'univers."
Mange des paillettes, parce que les paillettes c'est la vie !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ememnoth

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 17/05/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'Ememnoth // Le reveil   20/5/2013, 15:21

LA BESTIOLE
Bon.
Là j'ai un problème. Plus conséquent que celui de tout à l'heure je veux dire...
La bestiole est à côté de moi...
Cette petite saloperie a profité des battements de lumière éteinte des loupiotes pour venir se faufiler à mes côtés.
Je m'explique : Vous voyez les lumières du tableau de bords ?
Vert – rouge – violet – que dalle – que dalle – et c'est reparti pour un tour.
Et ben pendant les deux phases que dalle, c'est là que ladite chose est viendu me susurrer à l'oreille comme quoi ça faisait un bail qu'elle avait pas vue un quatre-heure aussi appétissant que moi, enfin de ce que j'ai compris de son râle...
Le bruit que cette chose à fait en se déplaçant était d'une immondice... Un genre de grouillement sec et sourd, avec plein de pattes. Rapide.
Tellement rapide que, vous savez pas ? J'ai encore pas pu apercevoir la tronche du bestiau.
Bon je suis à terre là. Toujours.

Je déplie le peu que ma jambe droite l'était, me propulsant au mieux dans le sas d'entrée, m'aide de mes mains contre le sol pour gagner en vitesse, chope le sac où mon flingue pionce, me retourne en un grand mouvement ample afin de contrecarrer primitivement l'éventuelle attaque de la bestiole, prend mon flingue, arme le chien - « Clic » Celui là, c'est le Clic de la libération – et vise désormais agenouillé.

Rien, plus un bruit.

Ouais, ça commence à être chiant là.

Je vois rien, je sais pas sur quelle planète je suis, j'arrive à peine à rester dans ma position vu que c'est - je vous le rappelle - un peu, voire vachement incliné.

"réserve d'oxygène seuil critique, fuite dans la jupe latérale droite de l'appareil"
Oui ben ça va toi, commence pas à me péter les noyaux, y'en a déjà un qu'est pas mal dans le genre...

Se trouve à l'entrée, juste à mes côtés, un petit panneau de contrôle, une sorte de disjoncteur pour s'assurer de l'alimentation des portes, de la pressurisation, ce genre de conneries.
Je tire le levier. Le premier que j'ai trouvé, j'ai jamais trop touché à cette boite-là, mais je sais que B00p

– c'est le nom de mon vaisseau, en fait y'a un méga vieux film sans doute plus trop visionnable dans lequel le vaisseau s'appelle le Betty, pour pas plagier, j'ai appelé le miens B00p... vous connaissez sans doute pas, mais Betty Boop c'était... Ouais bon, Spacegoogle it hein –

n'aime pas trop. En général les lumières se mettent à luire plus vite, plus intensément...
Done !
Vert – rouge – violet – que dalle – que dalle se transforme en vert - vert - bleu - vert - vert - bleu, beaucoup plus convaincant, et surtout plus rapide.

Ben voilà, tu vois ma jolie quand tu veux te montrer...
Je vois à peine un crâne luisant, sphérique, avec effectivement beaucoup de pattes, un machin pas très grand, mais au vu de la dentition qu'il arrive à se payer ça donne pas envie de l'adopter et de l'appeler Buddy...
Ces pattes sont ignobles. Fines au début, boursoufflées au milieu, et rondes au sol. On dirait un mécano quand ça se déplace.
Les dents ont un jeu de mouvement très étrange, on dirait qu'elles se retournent constamment dans la gueule de l'animal... Enfin, si on peut encore appeler ça un animal.

Je sais pas ce que j'attends pour lui tirer à la tronche, est-ce qu'il va me sauter dessus...

Oui.

Je tire aveuglément, la chose déjà en train de m'étrangler.
Elle sert fort. Trop peut-être, je sens un appendice encore moins ragoutant que les pattes, beaucoup plus visqueux s'insinuer dans ma bouche. Je sers les dents, mais ça s'en fout, c'est assez fin pour passer quand même.

La gaffe la plus absolue que j'ai engendré avec mon coup de feu, c'est perforer le châssis du bloc de refroidissement moteur d'urgence, autrement dit, avant que je reparte de là, ben je suis mal barré...
Si vous voulez, ça fait partie de ce genre de chose à absolument pas ne serait-ce que rayer, sinon ça peut tout péter...
Bref.
Revenons en au machin qui essaye de peut-être engendrer quelques progénitures en ma modeste personne.

J'ai beau le saisir de mes mains, avec toute la force que j'ai en moi, ça ne décroche pas... au contraire, et je commence à manquer d'air …
"réserve d'oxygène seuil critique, fuite dans la jupe latérale droite de l'appareil"
Oui ben ta gueule, y'en à déjà un qui s'occupe de ça !

Bon, c'est risqué mais tant pis...

J'ai bousillé le châssis du refroidisseur, autrement dit, y'a un liquide verdâtre et absolument froid, -194,3°C - insaturé, presque l'azote, c'est pour vous dire - Je prends la force qu'il me reste pour me foutre la gueule sous le jet dudit liquide.

La Bestiole se meurt dans un crissement aigüe, ses pattes se rétrécissent sous l'effet du froid salvateur, et son invagination se dégrade, je la recrache aussitôt.

J'y ai perdu un œil.
Je l'ai pas senti tout de suite. Le froid sans doute, paraît que ça anesthésie. Ou l'adrénaline.
C'est dingue ce qu'on peut se raconter des conneries quand on a nos deux yeux, du genre que t'apprend que chaque œil est vachement utile en fait...
Chié.

Je pourrais faire comme ces pirates de l'espace avec leur caches-oeil cybernétiques...
Enfin, si j'arrive à repartir de cette foutu planète.
Rechié.


Dernière édition par Ememnoth le 21/5/2013, 14:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legillian

avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 25

Feuille de personnage
Prénom et Nom: Massor Morgold
Race: Demon
Vie:
120/120  (120/120)

MessageSujet: Re: L'histoire d'Ememnoth // Le reveil   20/5/2013, 19:55

J'aime bien ton style, mais tu le sais déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeProfondis

avatar

Messages : 2251
Date d'inscription : 01/12/2011

Feuille de personnage
Prénom et Nom: DeProfondis
Race: Humain
Vie:
90/90  (90/90)

MessageSujet: Re: L'histoire d'Ememnoth // Le reveil   20/5/2013, 20:07

J'arrive comme un cheveu dans la soupe... Mais c'est pour venger ma calvitie.

J'ai toujours du mal à accrocher à une histoire qui manque de vraisemblance.

J'ai cru comprendre que la bestiole s'est introduite (et fut aussitôt repérée) après le crash. Donc la "fuite de la jupe" est assez grosse pour la laisser passer. Avant qu'elle se rende à toi, la totalité de ton air s'est barré. Tu es mort avant qu'il te pénètre. Désolé.

Option: "par chance, l'atmosphère étrange/nauséabonde/addictive semble respirable...un certain temps!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ememnoth

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 17/05/2013

MessageSujet: Re: L'histoire d'Ememnoth // Le reveil   21/5/2013, 00:48

Justement, mon personnage étant toujours vivant l'air risque effectivement d'être respirable.
(je rappelle que mon protagoniste est un "vieux loup de l'espace" pas très futé, et grossier, le genre du mec qui fête son anniversaire seul avec une ou deux bouteille de rhum et qui raconte en rigolant le fait qu'il ai survécu à ce jour en se réveillant au bon moment de l'incendie qu'il a déclencher avec son sommeil d'alcool et son mégot de cigarette)
pas étonnant donc qu'il ne pris considération de l'entrée de l'intrus, sauf devant fait accompli, chose future...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephthys
Tyran pailleté
Tyran pailleté
avatar

Messages : 8823
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Prénom et Nom: Eleana Celebrindal
Race: Elfe
Vie:
70/70  (70/70)

MessageSujet: Re: L'histoire d'Ememnoth // Le reveil   21/5/2013, 11:06

ça peut être une histoire intéressante, en tout cas je veux bien en voir plus ^^




"Les L.Noire sont les maitres de l'univers... maintenant faut juste prévenir l'univers."
Mange des paillettes, parce que les paillettes c'est la vie !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire d'Ememnoth // Le reveil   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire d'Ememnoth // Le reveil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire du réveil d'une armée nécron
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLOIRE A LA LUNE NOIRE !!! :: Partie Publique :: L'Antre du Dragon :: Role Play-
Sauter vers: